Le monde d'Amoï Index du Forum
FAQ
Membres
Profil
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Connexion

S’enregistrer
 

En vente [pv Maxence]

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le monde d'Amoï Index du Forum -> Le monde d'Amoï: Capitale Tanagura - cité supérieure -> Le petshow -> La salle et les ventes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Natsuo Vhyr
Pet

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2008
Messages: 6
Emploi: Tailleur de pierres précieuse
Pet de: Maxence Delcourt

MessagePosté le: Dim 22 Juin - 12:09 (2008)    Sujet du message: En vente [pv Maxence] Répondre en citant

Natsuo frissonna et se recroquevilla sur lui dans l’espoir d’avoir un peu de chaleur. Malgré la proximité des autres pets en attente d’un maître et les nombreuses déambulations des clients, les marchandages acharnés avec les vendeurs et l’ambiance assez électrique de l’endroit, le jeune homme était frigorifié. On lui avait retiré son haut, de toute façon complètement déchiré après avoir subi l’assaut brutal du rabatteur et, assis à même le sol froid, dans une cage suintante d’humidité, Natsuo commençait à désespérer…
Non seulement il était déjà devenu pire qu’un chien, en attente du bon vouloir d’un blondie, mais en plus il allait attraper la mort s’il restait dans cet état !
Il ramena ses genoux contre sa poitrine, cachant de ce fait son magnifique piercing et mit ses mains sous ses articulations, essayant au maximum de récupérer un peu de chaleur. Lorsqu’il avait protesté avec vigueur contre ce traitement qu’on lui infligeait, faisant preuve de sa morgue habituelle, le vendeur l’avait regardé avec amusement avant de répondre dans un rire gras :

« T’as qu’à te réchauffer avec un de tes congénères, ça fera du spectacle ! »

Natsuo avait craché à ses pieds et avait reçu une gifle violente en guise de punition, ce qui ne l’avait pas pour autant calmé, mais avait quand même arrêter ses envies de protestations. De toute façon, il n’obtiendrait rien de plus. Il n’avait malheureusement pas atterri dans un hôtel cinq étoiles, loin de là.
Et il avait encore de la chance qu’on ne lui ait retiré que son haut : les vendeurs avaient lorgné avec envie sur son améthyste, mais avaient finalement choisi de la lui laisser, espérant ainsi relever la quantité de leur marchandise et tirer un bon prix de ce pet plutôt récalcitrant. Parce qu’il fallait bien avouer que la beauté du bijoux et sa couleur ensorcelante attiraient volontiers les regards, que ce soit celui des blondie ou bien celui des autres pets présents avec lui dans la cage.
Si Natsuo avait réussi à dégoûter les premiers par son esprit rebelle et sa langue de vipère, il avait rapidement déconseillé aux seconds de tenter une approche vers lui à l’aide d’un regard glacial assez appuyé qui voulait en dire long sur son humeur actuelle. Et personne n’était venu se frotter à lui : les pets s’étaient contenté de le regarder au début avant de se désintéresser finalement de lui, de toute façon beaucoup trop préoccupés par leur propre sort et cette situation convenait parfaitement à Natsuo.

La porte du petshow s’ouvrit de nouveau et un courant d’air froid s’engouffra dans la pièce. Le jeune homme frissonna violemment et enfouit son visage contre ses genoux. Ses cheveux libres cascadèrent sur ses genoux, encore beaux malgré la saleté de l’endroit.
Natsuo voulut rapprocher davantage ses genoux mais la chaîne qui l’entravait l’en empêcha et bloqua son mouvement. Furieux et excédé par ce qui lui arrivait, le jeune homme se mit en colère contre la pauvre chaîne qui avait seulement eut le tort d’être là et avec un violent coup de pied, étirant son corps et le libérant du cocon dans lequel il s’était mis, il éloigna la chaîne dans un bruit métallique.

« Saloperie ! » s’écria-t-il.

Se faisant, il attira l’attention d’un vendeur qui s’approcha et frappa les barreaux de la cage, faisant sursauter tous les pets à l’intérieur.

« C’est pas bientôt fini ce boucan ? »
« Allez vous faire foutre !! »
lui répondit violemment Natsuo, déjà suffisamment exaspéré à cause de sa chaîne.

L’homme hésita pendant un moment entre aller corriger ce pet insolent et en rire, et finalement il opta pour la deuxième solution en partant dans un ricanement gras et dégoulinant d’ironie stupide.

« C’est ça, profite pendant que tu es ici, parce que ça m’étonnerait que tu puisses dire la même chose à un blondie plus tard mon mignon… »



Et il s’éloigna, laissant un Natsuo encore plus furieux qu’avant….


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 22 Juin - 12:09 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Maxence Delcourt
Blondie

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2008
Messages: 11
Emploi: PDG de la Delcourt Compagny (compagnie financière)
Aristocrate: Oui
Maître de: Alex et Natsuo
Seme/Uke/Ambivalent: Ambivalent (mais uniquement seme avec ses pets)
Masculin

MessagePosté le: Jeu 14 Aoû - 15:19 (2008)    Sujet du message: En vente [pv Maxence] Répondre en citant

Le puissant blondie avait envie d'un nouvel animal de compagnie. Il avait relâché le précédent parce qu'il devenait trop vieux à son goût. La limousine du richissime Maxence s'arrêta devant la porte du bar où se déroulait le petshow. Il avait reçu le coup de fil d'un rabatteur qu'il connaissait et qui était celui qui lui vendait ses pets, depuis dix ans. Ce rabatteur lui avait dit qu'il avait trouvé un pet très beau, mais au très mauvais caractère et qu'il faudrait dresser. Maxence avait prévenu qu'il viendrait, qu'on lui garde ce pet au chaud, enfin, façon de parler. Il descendit de sa voiture puis il pénétra dans le bar. Des pets étaient exposés sur l'estrade, au fond du bar. Des blondies, confortablement installés, buvant un verre, les regardait, certains semblaient intéressés. Maxence ne jeta pas un oeil. Il venait pour un voir un pet précis. Il aperçut le rabatteur qui était de ses connaissances. Celui-ci vint vers lui et le salua.



"Maxence, tu es venu. Tu as bien fait. Je crois que ce pet va te plaire. Je vais aller le faire chercher." Dit-il. A peine parlé, il fit signe à deux hommes qui comprirent le message et se rendirent dans la pièce où étaient gardés les pets pas encore exposés sur la scène. Les deux malabars ouvrir la cage du pet, et l'un d'eux l'attrapa, tirant sur les chaînes. [

b]"Allez viens! Ton possible futur maître veut te voir! Il ne va pas être déçu du voyage!" [/b]Dit-il avant de lâcher un rire gras.
Il entrava totalement le pet avec de lourdes chaînes puis à deux, ils le menèrent devant le puissant et très charismatique Maxence, qui posa son regard couleur de glace sur l'animal. Maxence était vraiment d'une très grande beauté, mais froide, comme ces statuts que scupltaient les artistes grecs. Ses longs cheveux blonds platines tombaient souplement sur ses reins. Il portait un costume noir à la coupe parfaite.

"C'est ça que tu m'as trouvé?" Dit-il au rabatteur, de sa voix grâve, harmonieuse, mais neutre. Il reporta son regard impassible et insondable sur le pet, le détaillant. Il était beau, cela était clair, mais il semblait vraiment très rebel. Enfin, cela ne dérangeait pas Maxence. Il dresserait la bestiole pour qu'elle rampe à ses pieds et qu'elle obéisse comme devait le faire tout pet qui se respectait. Le rabatteur répondit en regardant le blondie.


"Oui, il est assez jeune, dans l'âge que tu désires et il s'appelle Natsuo." Dit-il. Il espérait que Maxence lui prendrait ce pet. Il savait que ce blondie était celui qu'il fallait à un pet aussi rebel, mais il se dit aussi que le pet n'allait pas rire dans les heures à venir. Maxence, le regard et l'expression toujours aussi impassible, regarda encore le pet.

"Bon, je te le prends, mais je ne promets de le garder. Cela va dépendre de son comportement. Je vais lui apprendre où est sa place." Dit-il, sortant son portefeuilles de sa poche. Il sortit alors une épaisse liasse de billets qu'il mit dans la main du rabatteur qui empocha l'argent sans compter. Il connaissait Maxence, du moins, il savait qu'il le payait toujours au-dessus des tarifs habituels.

"Ce pet est tiens, tu peux en faire ce que tu veux!" Dit-il avant de retourner à ses occupations. Les deux malabars, qui tenaient le pet, le lâchèrent. Maxence bloqua le pet avec sa télékinésie, l'empêchant de faire le moindre geste. Il laissa l'un des assistants du rabatteur mener le pet dans la voiture et Maxence y retourna. L'IA qui conduisait prit la direction des lofts.







_________________
Twisted Evil Twisted Evil


Revenir en haut
Natsuo Vhyr
Pet

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2008
Messages: 6
Emploi: Tailleur de pierres précieuse
Pet de: Maxence Delcourt

MessagePosté le: Sam 6 Sep - 11:32 (2008)    Sujet du message: En vente [pv Maxence] Répondre en citant

Natsuo haïssait l’endroit où il était, il haïssait les vendeurs qui passaient leur temps à effrayer les pets bêtement, il haïssait ces blondies qui déambulaient là ou attendaient dans l’autre salle, posant des regards lubriques sur les pets qui défilaient sur l’estrade.
Bref, Natsuo était d’une humeur exécrable et cela ne risquait pas de changer. Il n’avait pas compris pourquoi il avait été le seul à rester dans la salle du fond : personne n’était venu pour l’emmener défiler sur l’estrade, comme d’autres pets en avaient parlé entre eux, et plus le temps passait plus le jeune homme se posait des questions. Pour en venir toujours au même point : tout cela ne lui disait rien qui vaille…

Et ce qui devait arriver arriva. Deux grosses brutes au service des vendeurs du petshow entrèrent soudain dans la pièce où il attendait avec d’autres pets et rentrèrent dans leur cage, avec un seul but en tête apparemment : lui-même !
L’un d’eux s’empara aussitôt de ses chaînes et le tira pour l’obliger à se lever et malgré la résistance qu’il opposa pourtant farouchement, Natsuo fut bien obligé de suivre le mouvement, devant les yeux effarés des autres pets.

"Allez viens! Ton possible futur maître veut te voir! Il ne va pas être déçu du voyage!"
« Lâchez-moi bandes de brutes !!! Lâchez-moi !!! »
s’écria Natsuo, furieux.

Ils l’ignorèrent complètement et lui passèrent des chaînes autour des poignets et de ses coudes pour maintenir ses bras attachés dans son dos, de manière à ce qu’il ne puisse pas se débattre de trop, et ils l’amenèrent dans l’autre salle. Natsuo ne cessa pas de se débattre et d’injurier ceux qui l’entraînaient, mais une bonne claque sur la tête le fit taire et la vision de celui qu’ils appelaient comme son « possible futur maître » le calma aussitôt.

En temps normal, et s’il l’avait rencontré en boîte le soir, et en supposant évidemment que l’obscurité ait caché la couleur de ses cheveux, Natsuo se serait laissé aller à draguer le type qui lui faisait face. Pour être beau, il était beau ! Craquant, sexy… Et froid. Incroyablement froid. Même la reine des glaces à côté devait être chaleureuse !
Ce qui glaça aussitôt Natsuo sur place, et excusez-moi du jeu de mots.

"C'est ça que tu m'as trouvé?"


Natsuo écarquilla les yeux, outré de l’insulte. « Ca » ? C’était comme ça que cette blonde l’appelait ? Mais bon sang, il n’était pas un animal, ni même un vulgaire objet ! Il tenta de se débattre mais il était solidement maintenu, aussi cracha-t-il :

« Tu sais ce qu’il te dit le « ça » ? »


Une nouvelle tape sur le crâne l’arrêta aussitôt et fit mourir les mots dans sa bouche. Pendant ce temps, le vendeur informa le blondie sur le pet qu’il voulait lui vendre, le détaillant comme on gère le bétail, avec la différence prés qu’il donna enfin son prénom au blondie, et en l’entendant, le jeune homme redressa fièrement la tête et lança un regard noir au blondie d’un air de dire : « Tu vois moi aussi j’ai un nom, comme toi ! »

Mais cela sembla laisser le blondie de marbre qui lui jeta un regard impassible et froid avant de répondre nonchalamment :

"Bon, je te le prends, mais je ne promets de le garder. Cela va dépendre de son comportement. Je vais lui apprendre où est sa place."

Natsuo serra ses poings, furieux de ce qu’il venait d’entendre. Sa place ! Mais il savait parfaitement où était sa place, et ce n’était sûrement pas entre les mains de ce blondie.
Cependant sa propre volonté importait peu dans la décision et le blondie paya rapidement avant qu’on ne le détache enfin. Natsuo cru naïvement qu’il pourrait profiter de l’instant pour s’échapper mais une force violente et dominante se saisit soudain de son corps, l’empêchant de faire le moindre geste, et le jeune homme renvoya un regard surpris et légèrement effrayé sur le blondie qui lui faisait face. Cet homme était capable de ça ?? Alors là, la situation serait plus corsée que prévue…
Un homme vint le chercher et l’emmena à l’extérieur jusqu’à une voiture assez spacieuse et luxueuse et Natsuo atterri lourdement sur la banquette arrière, le corps toujours aussi lourd et incapable de bouger. Cette fois-ci Natsuo commençait légèrement à paniquer et il regarda le blondie qui entrait à son tour dans la voiture d’un œil mauvais où se mêlait crainte et colère.

La voiture démarra et commença à rouler, plongeant l’habitacle dans un silence uniquement troublé par le bruit du moteur et celui de la respiration un peu haletante de Natsuo qui tentait de se défaire de l’emprise du blondie.

« Qu’est-ce que… vous m’avez fait ? Je ne… peux plus bouger ! »

Et comme le blondie l’ignorait ouvertement, semblant perdu dans ses pensées, Natsuo rajouta sur un ton plus haut :

« Hé, je vous parle ! Me laissez pas comme ça ! »


Revenir en haut
Maxence Delcourt
Blondie

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2008
Messages: 11
Emploi: PDG de la Delcourt Compagny (compagnie financière)
Aristocrate: Oui
Maître de: Alex et Natsuo
Seme/Uke/Ambivalent: Ambivalent (mais uniquement seme avec ses pets)
Masculin

MessagePosté le: Sam 6 Sep - 21:50 (2008)    Sujet du message: En vente [pv Maxence] Répondre en citant

Maxence fixait le pet tandis qu’on l’amenait. Celui-ci tentait de se débattre alors qu’il était bien entravé. Décidément, ces humains étaient si stupides, songea Maxence. Même entravé, il essayait de se libérer. Il eut une grimace intérieure en voyant l’une des deux brutes donner une tape sur la tête de son futur pet. Il avait horreur qu’on touche à un pet qui allait sans nul doute devenir le sien. Il regrettait que ces deux brutes soient des rabatteurs. Cela les protégeait de devenir des pets. Maxence se serait pourtant bien amusé avec eux… Il aurait un plaisir sadique à les réduire à plus rien… Mais comme la claque sur la tête fit taire la bestiole, Maxence ne dit rien. Froid, oui, Max ne montrait jamais aux autres ce qu’il ressentait et pensait, et même les autres blondies avaient du mal, car il maintenait toujours ses barrières mentales totalement élevées en présence d’autres membres de sa race. Et encore, le pet n’imaginait pas à quel point son futur maître pouvait le glacer, dans le sens propre du terme : il possédait un pouvoir qui lui permettait de refroidir et de geler ce qu’il désirait, d’une simple pensée ou d’un geste. Et sous la colère, il perdait le contrôle de ce pouvoir !

Il appela le pet « ça », mais rien de surprenant, après tout. Il était un blondie et les blondies étaient la race supérieure, les humains, la race inférieure, et les pets, plus rien. Son futur pet allait apprendre cela, à coup de fouet et de puissants coups de reins entre ses reins. Il vit parfaitement l’animal de compagnie écarquiller les yeux. Il se fichait royalement de ce que pensait cette Chose. Un pet n’avait pas besoin de fierté, et il allait le lui enseigner, aussi difficile que cela puisse être pour le jeune homme. Maxence n’avait pas la sensibilité émotionnelle d’un humain, et pour lui, chacun était à sa place et devait y rester : les blondies au sommet, les humains au ras du sol et les pets… rampant et obéissant comme les objets de plaisir, de divertissement et de décoration qu’ils étaient. Si certains pets servaient d’homme à tout faire, un autre rôle attendait celui de Maxence. Le blondie avait déjà une flopée de domestiques, des IA, des robots humanoïdes avec intelligence artificielle. Il fallait savoir qu’ils n’étaient pas humains, tellement ils semblaient l’être. Son chauffeur était d’ailleurs ce genre de machine. Deux êtres vivants étaient dans l’entourage, du moins, dans l’appartement de Maxence : son chat Gumo et son valet, un ex-pet du nom de Sam, âgé de vingt-cinq ans et qu’il gardait à son service comme employé. C’était le seul pet qui n’avait pas eu droit au dressage, car il avait été éduqué dans l’école des pets pour être un parfait domestique stylé, et il était parfaitement soumis et son ancien maître et actuel employeur.

La réaction du pet ne le surpris pas, mais aucun changement dans son expression ou son attitude, sauf des mots, et pas pour le pet, mais pour celui qui venait donner encore une tape au pet.

« Toi ! Tu le touches encore une fois et tu n’auras plus de sexe, il tombera parce qu’il sera gelé. Nul ne touche à ce qui m’appartient.» Dit-il comme il avait dit le reste, sur le même ton, ce qui, étrangement, ne rendait ses paroles que plus sérieuses, car Maxence avait dit cela comme si c’était normal pour lui, que cela ne lui posait aucun souci de moral, ce qui, d’ailleurs, était le cas. Il n’aurait aucun scrupule à castrer ce rabatteur.

Ces mots durent avoir un impact sur le pet, en tout cas, ils en eurent sur le rabatteur qui devint plus blanc que blanc. Il savait parfaitement de quoi était capable ce puissant blondie.

Bien sûr que le regard noir du pet laissa Maxence de marbre, du moins extérieurement. Intérieurement, il commençait à réfléchir à la séance de dressage.

*Attend qu’on y soit, dans une salle disciplinaire ! Tu feras moins le fier.* Songea-t-il sans rien laisser paraître de ses pensées.

Une chose que le pet ignorait, c’était que Maxence écoutait toutes ses pensées. Les pets n’avaient aucune intimité avec lui. Pourquoi devraient-ils en avoir, surtout l’animal qui serait le sien. Lorsqu’il utilisa sa télékinésie sur le pet, il remarqua parfaitement son air à la fois ébahi et légèrement surpris.

*Il semblerait qu’il commence à réaliser que les forces ne sont pas égales, mais ce n’est qu’un début.* Songea-t-il alors que le pet était emmené dans sa limousine. Nul émotion ne l’habita devant le regard du pet qui ampli de colère et de crainte. Il avait l’habitude de voir ce genre d’expression sur le visage des pets et cela ne l’avait jamais touché. Pourtant, Maxence avait un cœur, mais il le contrôlait.

Il ne relâchait pas son pouvoir, bloquant le corps du pet, mais il pourrait faire bien pire… et il allait le lui montrer. Max n’était pas perdu dans ses pensées, il ne voyait juste aucune raison de parler au pet, pour le moment. Qu’es-ce qu’il lui avait fait ? La question le fit rire d’un rire froid alors qu’il tournait la tête, contemplant son pet de cette manière totalement impassible.

« Télékinésie, pet… Cela ne fait que commencer. Je sais que tu as un nom, mais je ne l’utiliserai pas tant que tu seras rebelle et que tu refuseras ta place. Ah ! Et estime-toi heureux que je te laisse parler ! Je pourrais bloquer ta langue de la même manière que le reste de ton corps ! » Dit-il de manière totalement neutre.

Il se concentra facilement afin de se servir de sa télékinésie pour serrer le sexe du jeune homme dans son pantalon, pas pour faire mal, pour l’exciter et le faire bander contre son gré ! Il le masturba ni plus ni moins par la pensée tandis que la voiture filait vers les salles disciplinaires.

(Je te laisse faire le dernier poste de ce topic. Et je ferai la suite aux salles disciplinaires.)

_________________
Twisted Evil Twisted Evil


Revenir en haut
Natsuo Vhyr
Pet

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2008
Messages: 6
Emploi: Tailleur de pierres précieuse
Pet de: Maxence Delcourt

MessagePosté le: Dim 7 Sep - 12:57 (2008)    Sujet du message: En vente [pv Maxence] Répondre en citant

Natsuo commençait véritablement à avoir peur. De toute façon, il n’avait jamais été un grand courageux, mais la situation lui échappait totalement et cela plus que toute autre chose l’effrayait.
Il lança un regard furieux sur le blondie en face de lui, cet homme qu’il ne connaissait pas mais qui lui faisait froid dans le dos. Cet homme qui avait menacé un des rabatteurs assez sèchement : la peur de la brute n’avait pas échappé à Natsuo, inquiétant davantage le jeune homme. Il en fallait beaucoup plus d’habitude pour impressionner ces brutes de rabatteurs !
Cet homme à qui il appartenait… Rien que ce mot lui donnait la chair de poule ! Il n’y avait rien de plus méprisant que d’être perçu comme un vulgaire animal, un objet tout au plus… Cela faisait enrager Natsuo et en même temps le démoralisait au possible. Il aurait voulu être à cent lieues de là, et non pas devant ce blondie au regard impénétrable et au visage impassible. A ses yeux, il ne devait pas valoir grand-chose…

Sans parler de son corps totalement immobilisé, ce qui angoissait davantage le jeune homme. Il ne pouvait absolument pas bouger, maintenu par une force supérieure, et il eut beau se débattre, rien n’y fit. Si bien qu’il demanda ce qui se passait au blondie, ayant en quelque sorte besoin d’être rassuré et peut-être d’obtenir sa libération…

Mais le blondie eut un rire qui le glaça profondément et le pet frissonna alors que le regard de glace de l’homme se posait sur lui, toujours aussi impassible et neutre. A croire que cet homme ne ressentait absolument rien !

« Télékénie, pet… Cela ne fait que commencer. Je sais que tu as un nom, mais je ne l’utiliserai pas tant que tu seras rebel et que refuseras ta place. Ah ! Et estime-toi heureux que je te laisse parler ! Je pourrais bloquer ta langue de la même manière que le reste de ton corps ! »

Natsuo écarquilla les yeux, impressionné par la révélation. Alors il s’agissait donc de ces fameux pouvoirs que détenaient les blondies ! Il en avait un peu entendu parler dans l’atelier de joaillerie où il travaillait mais il ne se serait jamais douté qu’ils puissent être aussi puissants ! Il était carrément immobilisé !
Par contre, le reste de la phrase ne l’étonna guère : visiblement ce blondie comptait le ‘dresser’, Natsuo l’avait parfaitement compris, mais lui ne comptait pas se laisser faire comme cela ! Il avait sa fierté après tout, même s’il se rendait parfaitement compte que face aux pouvoirs impressionnants du blondie, cela pesait peu dans la balance… Et bizarrement, les heures à venir lui apparurent beaucoup moins joyeuses que prévu…

Enervé, le pet détourna le regard et tourna sa tête vers la vitre de la voiture, histoire de tuer le temps en regardant le paysage défiler.
Mais il écarquilla brusquement les yeux en sentant une drôle d’impression envahir son entrejambe. Se refusant à baisser les yeux pour montrer au blondie son désarroi, il sentit son sexe le serrer bizarrement, alors que son bas-ventre commençait à le chauffer sérieusement.
Son membre commença à se durcir et Natsuo serra les dents : le blondie était pourtant loin de lui, il ne l’avait pas touché, alors pourquoi avait-il la sordide impression d’être.. masturbé ?
Malgré lui et tous ses efforts pour se calmer, son entrejambe s’excita de plus en plus, durcissant dans son pantalon. Les joues du jeune homme prirent une belle couleur rouge alors que le plaisir l’envahissait. Natsuo se pinça les lèvres, serra les dents et ferma les yeux, essayant de résister, mais il ne parvint même pas à retenir un gémissement et il s’enfonça un peu plus dans le cuir de la voiture, affreusement gêné d’être ainsi excité sans même être touché.
Un nouveau gémissement s’échappa de ses lèvres alors que Natsuo commençait à haleter… Mais qu’est-ce qu’il lui arrivait ? Pourquoi se mettait-il dans un tel état ? L’avait-on drogué au petshow ?

« Hmmm… » grogna-t-il alors qu’une nouvelle vague de plaisir le submergeait.

Puis le souvenir du pouvoir du blondie lui revint à l’esprit et il tourna un regard embué de désir sur son interlocuteur et murmura péniblement :

« C’est… vous.. qui faites… ça ? Arrêtez… Arrêtez tout de suite ! »
 


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:09 (2018)    Sujet du message: En vente [pv Maxence]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le monde d'Amoï Index du Forum -> Le monde d'Amoï: Capitale Tanagura - cité supérieure -> Le petshow -> La salle et les ventes Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com